BikeTrax 2020 : 5ème anniversaire de la protection antivol PowUnity

Après cinq ans de protection antivol, les trois fondateurs de PowUnity Stefan Sinnegger, Christian Strassl et Maximilian Loy reviennent sur leur première idée commerciale, les appartements pris d'assaut à la recherche de vélos électriques et les futures opportunités du système « connected bike » (vélo connecté) pour les fabricants de vélos électriques. Au lecteur de décider si PowUnity est l’histoire remarquable d’une bande de fondateurs, une prise de conscience pour le secteur des vélos électriques ou bien les deux.

Le téléphone sonne à Vienne pour signaler un vélo électrique volé et Stefan Sinnegger est sur place. Une coïncidence qui, statistiquement parlant, était malheureusement très probable. En effet, en 2018, 61 % des vols de vélos enregistrés en Autriche ont été commis dans les capitales régionales – Vienne enregistrant le plus grand nombre de vols avec près de 8.000 vélos*. Le fondateur de PowUnity s’est donc mis au travail. Il a pris contact avec la police pour partir à la recherche des vélos.

Ce qui s’est passé ensuite est tout simplement époustouflant.

 

Cette soirée du mois d’août 2018 a tout changé pour PowUnity. Un véritable coup de pouce pour le produit BikeTrax, la protection antivol pour vélos électriques. Le traceur GPS a fait son travail. La preuve a été faite la première fois devant Stefan et il se remémore l’instant : « Ce qui s’est passé ensuite est tout simplement époustouflant. »

Trois ans plus tôt, durant l’année de sa création, PowUnity jouait encore sur un tout autre tableau – celui des sports d’hiver. Tout a commencé avec « Neverlose », une protection antivol pour skis et snowboards. « Il faut parler de Neverlose si on veut nous comprendre en tant qu’entreprise », Christian Strassl aime bien entrer un peu plus dans les détails quand il parle de l’identité et de la culture de PowUnity. « Les deux premières années et demie ont été marquées par une courbe d’apprentissage très raide et de nombreux apprentissages clés – un travail et des efforts maximaux en un minimum de temps. »

Blind Date avec les investisseurs

Au début, PowUnity travaillait jour et nuit sur de vieux canapés vintage devant un hangar loué à Aldrans, près d’Innsbruck. Un bâtiment à deux étages poussiéreux de huit mètres de haut avec uniquement un appareil de chauffage. Exactement comme on s’imagine une start-up partant de rien. Pour Christian, constructeur de skis à l’époque, qui organisait des ateliers le week-end et pour Stefan, qui revenait tout juste de Suède où il avait étudié, tout était nouveau. C’était aussi le cas du blind date inattendu avec l’investisseur décisif, auquel ils s’étaient préparés avec seulement une bonne dose de motivation et une idée de produit.

Lundi à 13 heures, ils rencontrent Gerhard Stocker, fondateur de l’entreprise STASTO à Innsbruck. Stocker a vite compris ce qui suit : « Les hommes sont enthousiasmés par une cause et ont une approche économique ». Avec le premier investissement, on s’est dit : « PowUnity n’est plus un projet d’étudiants. Maintenant, tu prends des engagements », se souvient Christian Strassl.

Après cinq ans d’existence , l’idée commerciale première de PowUnity est du passé. Néanmoins, les trois directeurs Christian Strassl, Maximilian Loy et Stefan Sinnegger sont convaincus : « C’est une bonne chose que nous ayons suivi une telle voie. Si nous n’avions pas vécu ces moments, nous n’aurions pas réussi aujourd’hui. » Ils ont raison car dans leur entreprise, on a certes besoin d’une feuille de route mais on ne peut rien planifier. Tout le reste consiste à lire dans le marc de café. STASTO et PowUnity ont certes débuté leur coopération avec une protection antivol pour skis et snowboards, cela ne les empêche pas de former aujourd’hui un partenariat avec une protection antivol pour vélos électriques.

« Ici, on se tutoie, on porte des casquettes et pas de cravates. Et ça nous convient parfaitement bien. »

Le rebond : le traceur GPS BikeTrax pour vélos électriques

PowUnity s’est intéressé aux vélos électriques. Il était évident qu’ils voulaient rester une entreprise du secteur du sport. « Ici, on se tutoie, on porte des casquettes et pas de cravates. Et ça nous convient parfaitement bien », explique Christian. Mais le secteur des vélos électriques était un nouveau domaine pour tout le monde : « Les connexions techniques venaient de voir le jour », raconte Max, le développeur.

Avec son nouveau modèle commercial, PowUnity se définit comme un conseiller et un expert dans le secteur des vélos électriques. Et pour cela, deux défis restent à relever : d’une part, les vélos électriques font la joie des bandes de voleurs. D’autre part, il faut des technologies qui fournissent une solution numérique au futur système « connected bike » du fabricant, du revendeur et du consommateur final.

« BikeTrax enregistre et protège sans que tu aies grand-chose à faire »

Le traceur GPS « BikeTrax » était né. Le produit allie les deux aspects : le traceur fonctionne à la fois comme une protection antivol intelligente et invisible et comme un moyen qui unit le cycliste utilisant un vélo électrique à son vélo – des caractéristiques, comme l’enregistrement automatique de l’itinéraire avec une couverture réseau 2G optimale via l’appli incluse. Le moment de lancer PowUnity sur le marché était venu.

Pendant deux mois, Stefan, Christian et Max ont effectué leurs sorties à vélos électriques chez les revendeurs spécialisés des grandes agglomérations germanophones. « Nous avons réussi à en rencontrer 20 par jour. C’était sportif », Christian peut aujourd’hui en rire et avoue : « C’était la manière la plus inconfortable mais la plus évidente de se constituer un réseau » et il poursuit : la plupart du temps, les entretiens spontanés se déroulaient comme suit :

PowUnity : « Je peux te montrer quelque chose ? »
Revendeur : « Non, je n’ai pas le temps. »
PowUnity : Téléphone portable avec l’appli en main et vélo déplacé. L’alarme se déclenche.
Revendeur : « Super, c’est cool. »
Marché conclu. Fin.

« L’appli est parfaite quand je ne peux plus rien retirer et que l’utilisateur a tout ce dont il a besoin »

Chez BikeTrax, le vol, perçu comme quelque chose de négatif, est transformé en expérience positive avec le produit. Le traceur GPS BikeTrax enregistre et protège sans que tu aies à faire grand-chose », explique Max, son concepteur. Selon lui, les systèmes qui peuvent trop ou tout faire nécessitent que l’utilisateur s’en occupe de façon intensive et soit constamment sur son portable. Les systèmes de verrouillage supplémentaires, reliés au vélo par Bluetooth, doivent être activés par l’utilisateur sur son Smartphone et les fonctionnalités supplémentaires doivent être lancées de manière autonome. « Il y a trop d’étapes qui stressent l’utilisateur », explique Max. « Vient s’y ajouter la qualité du réseau. Que se passe-t-il quand tu n’as pas de réseau? »

En revanche, avec l’appli PowUnity, le système est simple mais intelligent : le traceur se met en veille. Il se réveille quand il est en mouvement. Les itinéraires sont consignés automatiquement. Il est également impossible de démarrer ou de stopper un itinéraire. L’utilisateur a toujours du réseau et n’a rien à faire.

C’est là toute l’élégance de PowUnity, qui permet à l’utilisateur de ne rien avoir à faire et de disposer de tout ce dont il désire. Le système en arrière-plan est assez intelligent pour le reconnaître. Pour Max, une solution d’appli n’est parfaite que lorsque le programmeur « ne peut plus rien retirer et que l’utilisateur a tout ce dont il a besoin ». Avec son appli, PowUnity veut concrétiser trois choses à la perfection : l’alarme antivol, l’enregistrement de l’itinéraire via le suivi GPS et la fonctionnalité BikePass qui, en cas de vol, associe le vélo électrique à son véritable propriétaire, comme une empreinte digitale.

Applis co-marquées – maintenant aussi pour les fabricants

Depuis la première saisie d’un vélo électrique à Vienne ce soir d’août 2018, BikeTrax est une protection qui a fait ses preuves contre le vol pour les revendeurs de vélos électriques, les prestataires de location et les utilisateurs privés. Aujourd’hui, PowUnity vend des milliers de traceurs GPS par mois et coopère avec plus de 500 revendeurs dans toute l’Europe.

Depuis le mois de mars 2020, ils proposent également l’appli « co-marquée » pour les fabricants et les demandes sont de plus en plus nombreuses. « En l’espace de deux mois, nous avons eu une dizaine de clients qui ont intégré notre appli dans leurs systèmes », raconte Stefan. Les exigences pour l’appli diffèrent certes en fonction des clients mais les fonctionnalités de l’appli sont identiques pour tous les fabricants et sont toujours adaptées. « On l’achète une seule fois et on bénéficie de toutes les mises à jour de notre appli PowUnity. Le processus est automatisé pour tous : simple, sûr et rapide. »

C’est notre signe de croissance commune sur un marché qui a encore tout son avenir devant lui.

BikeTrax : un produit pour un consommateur final commun

« La complexité des systèmes de vélos électriques va croître, mieux vaut s’équiper aujourd’hui que demain », prédit Stefan. « Mais nous ne voulons pas seulement faire du business to business ». Au départ, PowUnity a développé un produit pour le consommateur final, qui est le même que celui des fabricants de systèmes de vélos électriques. Pour l’entreprise d’Innsbruck, il s’agit avant tout de satisfaire justement ce client avec des partenaires. « Ce n’est pas un projet que l’on peut mettre de côté au bout d’un an mais un processus continu qu’il s’agit de faire évoluer un peu plus en permanence », explique Stefan. Le feedback direct des consommateurs dans le cadre du service À la clientèle est particulièrement utile à cet égard.

PowUnity vend déjà l’appli co-marquée aux fabricants pour moins de 2.000 euros. « C’est notre signe de croissance commune sur un marché qui a encore tout son avenir devant lui. Ainsi, nos partenaires ne ratent rien aujourd’hui pour pouvoir s’impliquer à l’avenir de façon ciblée dans le secteur des vélos électriques. C’est précisément l’objectif de PowUnity : « En collaboration avec des fabricants de vélos électriques et de moteurs électriques, nous créons le vélo le plus sûr et le plus intelligent pour l’avenir », c’est en ces termes que convainquent Stefan et Christian.

Ce soir-là, à Vienne en 2018, le premier vélo électrique a été saisi grâce à BikeTrax. Accompagné de cinq policiers et d’un criminaliste, Stefan s’est finalement rendu à l’appartement où le vélo électrique volé avait été localisé peu de temps auparavant grâce à un traceur GPS. « Ils ont pratiquement fait une descente dans l’appartement. C’était comme dans un film – et j’étais en plein dedans », raconte Stefan. Ce film a une suite réelle : aujourd’hui, un à deux vélos électriques sont restitués chaque semaine à leurs propriétaires avec l’aide de BikeTrax.

———

Sources:
Ministère fédéral de l’Intérieur/Office fédéral de la police criminelle : statistiques policières de la criminalité en Autriche 2015–2018, Vienne 2019

Partager le post !

Convaincu.e ?
Le suivi GPS pour vélo électrique peut être si simple !

Tu veux protéger ton vélo contre le vol en direct & de façon fiable ? Le traceur GPS PowUnity Bike Trax est plus futé que les voleurs.

Commander BikeTrax
Biketrax gps Tracker bestellen